Toucher Relationnel chez les personnes en situation de Handicap

Le handicap physique peut venir de différents facteurs : la maladie (les pathologies neurodégénératives : Sclérose en Plaque, Charcot ou SLA, Parkinson, Fibromyalgie…, l’algodystrophie, les séquelles d’AVC… ), un accident de la vie (chute, accident de voiture..) etc…

La personne doit s’adapter, mais souvent soit la zone n’a plus de sensibilité et la personne « la délaisse », soit persiste des douleurs, rétractations, ankyloses, mauvaises postures, positions vicieuses… 

Non seulement cela va avoir un impact direct sur la vie quotidienne du patient (physique, psychique, social, familial) mais cela va aussi entrainer selon le sujet :  Fatigue, agressivité, diminution de ses activités, de ses mouvements, isolement, baisse d’autonomie, repli sur soi, manque de sommeil, troubles du transit, surmédication etc…  

 

Objectifs :

  • Diminuer l’anxiété
  • Apporter un moment de Bien-être ou de Mieux-être
  • Relâcher les tensions nerveuses et musculaires
  • Aider à conserver son autonomie ou adapter des techniques
  • Retrouver des facilités de mouvements
  • Favoriser l’échange sur les ressentis, les difficultés de la personne
  • Retrouver l’estime de son corps
  • Redéfinir l’enveloppe corporelle
  • Créer une relation de confiance et conseiller sur les « outils» disponibles pour le patient au quotidien
  • Détendre certaines zones pour un soin d’hygiène ou de confort